ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

lundi 19 février 2018

Prétendants à la succession de Netanyahou : 2/ Avi GABBAY



PRÉTENDANTS À LA SUCCESSION DE NETANYAHOU

2/ Avi GABBAY, Travailliste

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps

           
 


          Avi Gabbay, né le 22 février 1967 de parents d’origine marocaine, a déboulé sur la scène politique, au moment où on le l’attendait pas, pour s'intégrer au parti travailliste et pour perturber l’ordre établi dans une institution historique. Il est arrivé avec des intentions que ses adversaires qualifient de prétentieuses car il veut, ni plus ni moins, remplacer Benjamin Netanyahou au poste de premier ministre. En fait, il met la barre haute pour motiver ses troupes, pour réveiller un parti atone et pour viser l’électorat du centre-droit.

Prétendants à la succession de Netanyahou 1/ Naftali BENNETT



PRÉTENDANTS À LA SUCCESSION DE NETANYAHOU

1/ Naftali BENNETT, Foyer juif

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps

            

           Le Général de Gaulle avait dit à une conférence qu’il «ne craignait pas le vide après lui mais le trop plein». C’est le cas en Israël où le Likoud veut faire croire que Netanyahou est irremplaçable au poste de premier ministre et qu’il est le seul à pouvoir tenir tête aux Américains, aux Arabes et aux Iraniens. Il s’agit d’une vue étroite de l’esprit de ceux qui pensent que sa place lui est tellement taillée tellement sur mesure qu’aucun successeur ne peut être envisagé. Or, les candidats ne manquent pas. Nous allons donc passer régulièrement en revue le portrait des nominés qui prétendent au poste suprême.

Le Hezbollah prêt à affronter Israël pour les zones hydrocarbures



LE HEZBOLLAH PRÊT À AFFRONTER ISRAËL POUR LES ZONES HYDROCARBURES
Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps

            

          Si le Liban veut retourner à l’âge de pierre, il lui suffit de laisser le Hezbollah agir à sa guise. Dans une interview accordée au journal saoudien Elaph le 12 décembre 2017, le ministre israélien du renseignement, Israël Katz, avait menacé de «ramener le Liban à l'âge de pierre» en détruisant toutes ses infrastructures. Mais cette menace n’a pas l’air de faire de l’effet puisque, fidèle à lui-même, Hassan Nasrallah a affirmé, lors de son intervention devant ses partisans le 16 février 2018 à Beyrouth, que son parti pouvait mettre hors d'usage en quelques heures les plates-formes gazières off-shore israéliennes, au large de Haïfa. Il intervenait à l'occasion de la «commémoration annuelle des grands martyrs du parti, Ragheb Harb, Abbas Moussaoui et Imad Moughniyeh».

ARTICLE DE LA SEMAINE : Cliquer l'image pour lire

 

ARTICLES DE LA QUINZAINE : Cliquer l'image pour lire

 

ARTICLE DU MOIS : Cliquer l'image pour lire